Accueil

 

Les jeunes entre savoir et expertise

Tout l’enjeu de la casuistique (argumentation) est de pallier le spécieux, l’alambiqué qui justifient le tout et son contraire ; et les évolutions rapides de l’actuel vivre-ensemble soulèvent de nouveaux questionnements et de nouveaux challenges induits par ce « progrès », tant galvaudé et dont les principaux dangers sont  l’atomisation et le saucissonnage des grandes questions sociétales ; sachant que la fièvre des spécialisations pédagogiques sont périlleuses et sachant que les conséquences de tels errements conduisent, irréversiblement, à la prolifération des corruptions, à des scandales de tous genres, à des conflits d’intérêts…

Lire la suite...

 

Gestion des risques

Outre, les séries de challenges que le Maroc se doit de relever en matière de développement politique, économique et social, le défi de la gestion des risques -cheville ouvrière de toute stabilité durable- constitue un challenge titanesque et de premier ordre.

Si pendant longtemps, « le bouche à oreille » a constitué le seul moyen pour s’informer et contrer un danger quelconque. La gestion des risques -appelée depuis plus d’une vingtaine d’années (depuis 1987) : les cindyniques- se présente actuellement comme une science qui vise à rendre intelligibles les risques et les dangers liés au territoire –endogènes et exogènes- pour les intégrer dans un système à l’effet de les anticiper pour les réduire, du fait que l’axiome (vérité avérée) du risque appelle toujours à déconstruire et à reconstruire, dans une logique à jamais fermée.

Lire la suite...

 

Culture, formation et développement social : Quelles interactions?

La répétition du familier entraîne la stagnation, une bonne dose d’audace est indispensable.

 

Historicité
A partir du milieu du XVIe siècle, le sens du concept « culture », qui signifiait l’action de cultiver la terre, renvoie à une explication proche du concept « civilisation ». Le concept est défini comme un processus d’amélioration de l’éducation, des institutions, de la législation… sachant que ce phénomène résulte naturellement des rapports directs ou indirects entre les hommes et entre les sociétés. Elle relève du génie de tout peuple et dans ce sens ses conquêtes raisonnent comme des armes ; et toute culture constitue l’expression de la totalité de la vie sociale et elle se caractérise par sa dimension constructiviste et collective, loin de toute culturosité[1] sauvage qui enferme dans une situation où le choix n’est plus qu’entre la médiocrité et la violence.

Lire la suite...

 

Action Territoriale. Des errances au projet sociétal

Face au dilemme du troisième millénaire, l’homme est confronté d’une part, à un monde aux frontières poreuses et méandreuses et dont les interactions entre les différentes composantes sont, exclusives, mécanistes et versatiles ; de l’autre côté, l’individu reste attaché à des entités qui se veulent singulières, tenaces, responsables, solidaires et autonomes dans l’interdépendance.

Devant cet état d’ébullition, quel crédit accorder à cette gestation territoriale en émergence ? Cet ordre, n’est-il pas un leurre, à l’image des grands dogmes qui l’ont précédé ? Pourrait-il contrecarrer, du moins endiguer ce qui se détruit au niveau global ? D’autant que le monde globalisé semble s’être départi des postures de pensée critique, contestataire, constructiviste et de remise en cause de l’expérience classique du développement.

Lire la suite...

Informations supplémentaires